top of page

Plongée dans pratyahara : à la découverte du voyage intérieur et de la vraie liberté


Sur le chemin de la kaivalya ou de la libération et de l'union qu'est le yoga, la première chose qui vient généralement à l'esprit est le yoga postural. Dans cette même idée, beaucoup ont aussi en tête que certaines techniques de respiration spéciales sont impliquées (pranayama).

En réalité, ce sont la troisième et la quatrième des branches du yoga ashtanga, ou le chemin à huit membres décrit dans les brillants Yoga Sutras de Patanjali.


Je voudrais partager avec vous l'une de mes branches préférées, la cinquième, Pratyahara.

Il n'est pas surprenant que Pratyahara soit si peu connu. Parmi ceux qui étudient sérieusement le yoga, combien ont déjà assisté à un cours consacré à Pratyahara ? Laissez-moi vous expliquer pourquoi cette branche est si importante.


Dans notre monde de distractions incessantes, nos cinq sens nous attirent constamment vers le monde extérieur des repères visuels, du bruit, des odeurs, des goûts et du toucher. Une liste détaillée du monde de distraction de masse serait sans fin. Cette approche externe de la vie signifie que non seulement nous ne sommes jamais en paix, mais nous dépendons de solutions extérieures pour tous nos problèmes, y compris les dilemmes intérieurs.


“Je suis malheureux chez moi. Alors, je dois déménager.”

“Je n'aime pas mon apparence. Besoin de nouveaux vêtements.”

“Je me sens isolé, donc j'aurais besoin de nouveaux amis.”

“Je suis submergé par le bruit autour de moi. Besoin d'aller quelque part au calme et paisible.” “Je m'ennuie. Acheter quelque chose.”

“Je souffre de dépression. Avaler des pilules…”


En réalité, nous ne savons pas quelle est la véritable nature de nos problèmes. Comment le pourrions-nous lorsque nous ne comprenons pas notre véritable nature ; qui suis-je ?


Beaucoup ont voyagé vers des destinations lointaines. Les aéroports et les gares sont bondés. Mais combien ont entrepris le voyage le plus court et le plus long vers notre propre monde intérieur ?



Quand je pense à cette grande aventure, j'imagine toujours être balloté à la surface de l'océan où les vagues et les marées sont souvent si turbulentes. Lorsque nous en avons assez, nous avons toujours le choix de plonger profondément dans les eaux où règnent le silence, le calme et la paix.


Combien ont pris le temps de se retirer dans le monde intérieur du silence, du calme et de la paix ? La méthode est simple. Les yeux se ferment. La respiration dans le bas-ventre nous y amène. La peau devient consciente. La discipline du Nada Yoga suggère que nous écoutions très attentivement le son entre nos oreilles. Il y a un bourdonnement qui constitue notre musique intérieure. Lorsque nous écoutons avec une grande attention, ce son devient multidimensionnel et d'autres sons s'y ajoutent, comme le tintement de cloches ou un bourdonnement grave. C'est ce qu'on appelle le Para Nada et c'est notre propre musique intérieure qui nous emmène dans des lieux que la plupart ont du mal à imaginer. Nous pouvons rejoindre ce monde dans un endroit calme, assis sur un coussin de méditation. Mais avec plus d'expérience, nous pouvons aussi trouver cet espace même dans les environnements les plus turbulents. Rien n'est nécessaire, pas même un billet d'avion, juste la volonté de connaître son propre espace intérieur et de trouver la paix qui est toujours là pour nous.


Prenez une grande inspiration puis expirez jusqu'à ce qu'il n'y ait plus d'air dans les poumons. Si vous êtes patient, le corps continuera le mouvement de l'expiration. Laissez le corps décider quand il est temps de respirer mais, entre-temps, il y a un moment divin de silence qui détient les secrets de qui vous êtes, le Soi supérieur, avant que vous n'ayez un nom, avant le conditionnement, en dehors de votre culture, religion, famille et avant que quelqu'un ne vous ait jamais dit "Non".


C'est la liberté. C'est la Vérité.


Plongez. Allez-y. Le chemin s'appelle Pratyahara.


Comme l'a dit Rumi : “Plongez profondément. Tombez amoureux. Restez-y.”


Namasté mes amis, sœurs et frères.


Kay


Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page